TESTS LINGUISTIQUES OBLIGATOIRES POUR LES GENS D’AFFAIRES

RECOURS OBLIGATOIRE AUX TESTS LINGUISTIQUES RECONNUS POUR DÉMONTRER LES COMPÉTENCES EN FRANÇAIS ET EN ANGLAIS DÉCLARÉS PAR LES CANDIDATS ENTREPRENEURS,  TRAVAILLEURS AUTONOMES ET INVESTISSEURS

 Pour permettre un traitement uniforme de l’ensemble des demandes des sous-catégories de l’immigration économique, le Ministère de l’Immigration et des Communautés culturelles (MICC) rend désormais obligatoire, pour les candidats à l’immigration des sous-catégories Entrepreneur, Travailleur autonome et Investisseur, le recours aux tests standardisés, à l’oral et à l’écrit, pour démontrer les compétences langagières et, par conséquent, permettre l’octroi de points lors de l’évaluation.

Toute nouvelle demande de candidat à l’immigration des sous-catégories Entrepreneur, Travailleur autonome et Investisseur reçue au Ministère à partir du 10 octobre 2013 est visée par la nouvelle exigence relative aux tests linguistiques. La nouvelle exigence ne sera pas appliquée aux demandes reçues avant le 10 octobre 2013 (un privilège qu’on refuse aux travailleurs qualifiés pour des raisons qui nous échappent, compte tenant qu’on parle d’un « traitement uniforme »).

La date de réception de la demande correspond à la date inscrite (tamponnée) par le MICC sur la demande de certificat de sélection (DCS) au moment de la réception de la demande. En outre, pour être considérée comme ayant été reçue par le MICC, la DCS doit être dûment remplie, signée et accompagnée des frais exigibles.

Notons que les points pour le facteur connaissances linguistiques ne seront pas attribués qu’à partir du niveau B2 du Cadre européen commun de référence pour les langues (CECR).  Notons aussi que l’obligation de passer un test linguistique ne touche que ceux qui souhaitent voir évaluer leurs compétences en français ou anglais, à savoir ceux qui ont besoin des points pour le facteur «  connaissances linguistiques » afin d’atteindre le pointage de sélection. Rappelons-nous cependant que, en  ce qui concerne les investisseurs, le plafond de 1750 demandes recevables jusqu’au 31 mars 2014 a été déjà atteint, mais le MICC est toujours disposé à recevoir de nouvelles demandes déposées par les candidats qui possèdent une connaissance du français de niveau intermédiaire avancé démontrée par un test standardisé.

 

 

 

 

 

Les commentaires sont fermés.