Une nouvelle grille de sélection du MIDI plus exigeante pour les travailleurs qualifiés qui s’appliquent immédiatement aux demandes déjà déposées.

Une nouvelle grille de sélection du MIDI plus exigeante pour les travailleurs qualifiés qui s’appliquent immédiatement aux demandes déjà déposées.

Le 8 mars le MIDI (Ministère de l’Immigration, de la Diversité et de l’Inclusion) a publié sans consultation préalable un nouveau règlement ministériel sur la pondération de la grille de sélection des travailleurs qui s’avère plus exigeante.

En effet, la grille devient plus sévère car le maximum de points possible diminue de 103 à 99 pour un célibataire et de 120 à 116 pour un couple alors que le seuil de passage en sélection augmente de 49 à 50 pour célibataire et de 57 à 59 pour un couple.   Le seuil éliminatoire d’employabilité a été ajusté en conséquence, passant de 42 à 43 pour les candidats sans conjoint et de 50 à 52 pour les candidats avec conjoint.

Au critère Domaine de formation, le pointage des domaines de formation donnant auparavant 12 et 16 points est passé à 9 et 12 points respectivement.

Au critère Niveau de scolarité, les candidats ayant un niveau de scolarité secondaire professionnel ou postsecondaire technique n’obtiennent pas de points supplémentaires lorsqu’ils ont un domaine de formation donnant 9 ou 12 points (anciennement 12 ou 16 points). Ainsi, le pointage des candidats de niveau secondaire professionnel 1 an ou plus ou postsecondaire technique 1 an ou 2 ans est de 6 points et celui des candidats ayant un niveau postsecondaire technique 3 ans est de 8 points.

Un aspect préoccupant de l’adoption de cette nouvelle grille c’est que le MIDI l’applique immédiatement à tous les dossiers en attente sauf ceux dont l’examen préliminaire a déjà commencé. On n’a aucun moyen de savoir si cet examen a commencé pour un dossier en particulier. Il est donc probable que certains des dossiers déposées en toute bonne foi n’atteignent plus le nouveau seuil de passage et seront refusés.

D’après le MIDI,  « ces changements à la grille s’inscrivent dans le contexte de la Planification pluriannuelle 2017-2019. Ils visent à assurer le respect de l’orientation concernant la sélection de candidats travailleurs qualifiés qui déclarent connaître le français à l’admission, tout en respectant l’orientation de maintenir la proportion de travailleurs qualifiés détenant une formation en demande au Québec. Le fait de diminuer le pointage maximal du critère Domaine de formation dans la grille vient hausser l’importance relative du critère Connaissance du français, ce qui permettra de sélectionner davantage de candidats ayant une bonne connaissance du français. »

Share