DE LA PART DE L’IRCC (IMMIGRATION, RÉFUGIÉS ET CITOYENNETÉ CANADA)

DE LA PART DE L’IRCC (IMMIGRATION, RÉFUGIÉS ET CITOYENNETÉ CANADA) :

À partir du 1er juin 2016, dans le cadre du volet Mobilité francophone, les employeurs n’auront pas à effectuer le processus d’étude d’impact sur le marché du travail quand ils embauchent des travailleurs francophones étrangers pour des emplois de gestion, des emplois professionnels et des emplois techniques et spécialisés au sein de collectivités francophones en situation minoritaire à l’extérieur du Québec.

Share